Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 22:32

Cette sortie de fin juillet avait pour objectif de mettre des noms sur quelques plantes et insectes communs, surtout au niveau d'une prairie humide des landes du Moulin à Vent et de ses abords boisés.

 

Nous y avons observé quelques plantes communes des milieux frais à humides. En sous bois humides, la circée de Paris, la benoîte des ruisseaux, le gléchome (lierre terrestre) :

 

LAMIACÉES - Lierre terrestre (Glechoma hederacea)  plante-0001 ANST  ROSACÉES - Benoîte commune (Geum urbanum)

 Les feuilles rondes du lierre terrestre, utilisé au temps des Gaulois pour parfumer la cervoise

 La circée de Paris, élégante, est nommée d'après la sorcière de l'Odyssée qui changea les compagnons d'Ulysse en porcs
 Les fruits de la benoîte des ruisseaux sont pourvus d'aiguillons crochus qui se prennent dans le pelage des animaux, permettant la dissémination de la plante

 

Dans la prairie humide en cours d'évolution vers une mégaphorbiaie, on trouve des espèces prairiales des zones humides, et les plantes constituant la mégaphorbiaie (formation végétale herbacée haute dépourvue d'espèces ligneuses, la colonisation par des saules étant l'étape suivante) :

 

Photo-non-identifiée  POACÉES - Dactyle aggloméré (Dactylis glomerata)  APIACÉES - Berce sphondyle (Heracleum sphondylium) - Grain
 Carex laevigata, la laîche lisse, pas si proche des graminées que son aspect pourrait le laisser penser : elle appartient à une famille toute différente
 Le dactyle aggloméré, graminée prairiale marquant déjà une tendance à l'embroussaillement
 Les fruits caractéristiques de la grande berce, ou sphondyle, une des principales constituantes de la mégaphorbiaie présente sur la parcelle. Sa présence montre que le sol est riche en éléments nutritifs (azote, phosphore).

 

Au niveau des dépressions humides, quelques plantes caractéristiques sont également présentes :

 

RENONCULACÉES - Renoncule flammette, Petite douve (Ranuncu  SPHAGNACÉES - Sphaigne (Genre Sphagnum)
 La renoncule flammette, plante des dépressions humides, ornières, etc. en miliuex riches en éléments nutritifs (milieux eutrophes)
 Des sphaignes, qui sont, elles, caractéristiques de milieux pauvres (oligotrophes). Ces milieux sont en forte régression, en raison de la généralisation des engrais agricoles ou domestiques. Les sphaignes sont les plantes constituant les tourbières.

 

 

Quelques insectes ont également croisé notre chemin, comme le bien-nommé agrion à larges pattes :

Agrion aux pattes larges

 

Le nombre de plantes dépasse largement les exemples présentés ci-dessus : bétoine officinale, ortie royale, centaurée des bois, laîche espacée, angélique des bois, etc. A noter une plante un peu moins commune que les autres : le genêt des Anglais, présent au bord du chemin qui remonte de la prairie humide.

 

IMGP7074De gauche à droite : Yann C., Eric, Marine, Johan, Catherine, Yann V., Michel, Patrice

 

Le 23 août au soir, nous sommes allés écouter les chauves-souris au moyen d'un détecteur à ultrasons. On s'est postés à la sortie du gîte de petits rhinolophes de l'église, ce qui nous a permis de les entendre :

 

 

 

 

Tant que j'y suis, voici quelques émissions d'écholocation d'autres espèces présentes sur la commune :

- d'abord deux pipistrelles, la pipistrelle commune (que nous avons d'ailleurs également entendue ce soir-là ; c'est la chauve-souris la plus commune de Bretagne) :

 

 

et la pipistrelle de Kuhl (aux émissions un peu plus basses en fréquence que sa cousine et qui ont donc un son un petit peu plus grave) :

 

 

 

 

- la sérotine commune, une autre espèce très commune :

 

 

 

 

- la noctule commune, une grande chauve-souris qui est parmi les premières à sortir le soir et qu'il n'est pas rare de croiser au crépuscule

 

 

 

 

- le murin de Daubenton, cette bestiole qui chasse souvent au ras de l'eau

 

 

 

 

Yann C.

Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 12:10
Rendez-vous au point de départ habituel mais pour une ballade à pied complète pour une équipe de 4, Catherine, Patrice, Michel et Yann V.
Sur le chemin, Catherine a découvert deux grands capricornes sur la route, mais tous deux très écrasés par les voitures malheureusement.
Arrivés à la station d'Osmonde royale (Osmunda regalis) nous avons pu recenser une quinzaine de pieds très proches les un des autres.
L'osmonde royale, vivant sur des sols pauvres, acides et humides, est la plus grande fougère de France. Sa principale particularité, après sa taille, provient des sporanges (les organes de production des spores). La plupart des sporanges de fougères se trouvent sous toutes les frondes et généralement protégés par des indusies ; mais chez l'Osmonde royale, on remarque très rapidement qu'il y a deux types de frondes, des stériles, les grandes "feuilles" verte ; et les fertiles, orangés puis marron.

 

Osmundaceae - Osmonde royale (Osmunda regalis)

 Osmundaceae - Osmonde royale (Osmunda regalis) - Fronde fer
On peut voir sur la photo une fronde fertile qui commence à s'enrouler sur elle-même alors que la plupart sont déjà à un stade bien avancé (il n'y a pas d'indusie chez cette espère) on distingue bien qu'elle a encore la forme d'une fronde à ce stage précoce.
Une observation d'un couple de Calopteryx vierge (enfin je pense) sur une fronde d'Osmonde royale (la femelle à gauche et le mâle sur la droite).
Couple Calopteryx vierge sur Osmonde Royale
Nous avons ensuite poursuivi la ballade en allant dans les sous-bois. Nous avons pu observer deux curiosités : 
  • la première était un gros bourrelet sur un merisier, sa taille était impressionnante, plus gros qu'une tête
  • la seconde fut une superbe fusion de branchage

 

Gros bourlet sur Merisier

 Curiosité

Enfin la ballade s'est terminée avec l'observation de papillons mais très rapide (la chaleur ambiante), et demoiselles. Nos tentatives de prises de photos de ces dernières, qui avaient la fâcheuse tendance à monter de plus en plus haut dans les arbustes, n'ont pas rendu la tâche facile...
Demoiselle - femelle de Calopteryx éclatant
Enfin Catherine a offert un pot pour se remettre de la chaleur.
Yann V.
Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 17:30

Cette sortie fut un peu particulière, puisque nous avions invité Cécile Mesnage, du Conservatoire Botanique National, et Franck Herbrecht, du Groupe d'Etudes des Invertébrés Armoricains.

 

Trois sites ont été visités durant la journée :

 

Les Landes du Moulin à Vent

 

Il s'agit des landes où avait été comptée la fauvette pitchou à la repasse un peu plus tôt dans l'année. L'objectif de la journée était de compter les pieds de glaïeul d'Illyrie fleuris et on n'a pas été déçus ! Pratiquement dès le début de la balade, les premiers pieds ont été repérés (on les voit de loin avec cette couleur rose caractéristique qui tranche sur la végétation sèche).

 

EC DS6 2321  EC DS6 2323
  Le glaïeul d'Illyrie (photos : Eric)

 

Nous admirions donc la flore du coin et sommes passés à côté d'une autre star du coin, la coronelle lisse, qu'on cherchait sur la commune depuis quelques années ! Eric a quand même pu lui tirer le portrait, merci à lui :

 

EC DS6 2305

 

Au passage, plusieurs autres reptiles ont été observés lors de la balade :

 

PJ DSC 0039  PJ DSC 0059  PJ DSC 0043
   Lézard vert, orvet fragile et vipère péliade (photos : Patrice)

 

On a également pu observer la seule mygale de Bretagne, Atypus affinis :

 

EC DS6 2326  EC DS6 2328
  Atypus affinis, sur mon bras (rien à craindre !!!). A droite, la vue de face permet de voir que les crochets (chélicères) sont verticaux, au contraire des autres araignées

 

Puisqu'on est dans les araignées, certains d'entre nous ont appris que les araignées volent (en dévidant leur fil, elles se créent un parachute ascensionnel), la preuve :

 

YC IMG634  PJ DSC 0040
  A droite : mais que prend-il en photo ? (photo : Y.Coray) A gauche : une araignée (de la famille des Agélinidés si je me souviens bien) capturée par le piège capillaire d'Eric ! (photo : Patrice, bien sûr)

 

EC DS6 2311Franck a ensuite passé un moment à nous montrer quelques insectes parasitoïdes, ichneumonidés ou pompiles (son groupe de prédilection !). Pendant ce temps, Cécile scrutait les petits joncs :

 

EC DS6 2310  YV Capture-2
  A gauche : la botanique, comme l'entomologie, est affaire de précision ! (photo : Eric). A droite, les deux petits joncs observés au cours de la journée : jonc capité (à gauche), une plante peu commune dans le Massif Armoricain, et le jonc des crapauds à droite commun partout ! (photo Yann V)

 

Nous sommes ensuite partis dans le secteur du Frambois, avec la perspective d'un coup à boire et d'un pique-nique bien mérité !

 

 

Les abords de l'étang du Frambois

 

Arrivés en petits groupes, et rejoints par un certains nombre d'enfants plus ou moins grands, nous nous apprêtions à manger lorsque quelques gouttes de pluie nous firent craindre une retraite précipitée...Mais ce ne fut qu'une fausse alerte et nous pûmes déguster la bière de l'ombre, un coup de cidre ou de jus de fruit, selon les goûts, à peu près tranquilles.

IMGP6411A part Amy qui proposait des cacahuètes et moi qui prends la photo, tout le monde est là !

 

Après le pique-nique, nous avons suivi la berge de l'étang du Frambois, en recherchant notamment les insectes floricoles :

 

PJ DSC 0092  MM P1030013

  Un oedémère (à gauche ; photo : Patrice),

et à droite une cétoine spectaculaire nommée trichie (photo : Marine)

 

Les filets à papillon ont permis de capturer pas mal de choses à cet endroit :

 

YC IMG635  YV Capture-9
  Sur Amy, une larve de grande sauterelle verte (photo : Yann C), et un orthétrum réticulé (photo : Yann V)
PJ DSC 0070  PJ DSC 0078

  Deux représentants des agrions, ces petites demoiselles au corps bleu et noir : l'agrion à large patte,

et l'agrion de Van der Linden (photos : Patrice)

 

Cette partie de la balade s'acheva sur un test gustatif qui vit Catherine, Eric, Patricia entre autres goûter la noisette de terre : une ombellifère, le conopode, dont le système souterrain comprend un organe de réserve comestible, qui rapelle un peu la noisette fraîche, d'où son nom.

 

YV Capture-11

Le conopode dénudé, dont on devine les feuilles très découpées sous les fleurs caractéristiques (photo Yann V)

 

Les Landes du Bas Huet

 

Dernière partie de la balade, qui nous a emmené chercher une autre plante rare en Bretagne, la crassule de Levaillant. Une seule station connue sur la commune, dans un secteur fréquenté par des tracteurs, mais à faible fréquence (l'hypothèse étant que le piétinement par le tracteur empêche les autres espèces plus compétitrices de se développer), et qui conserve l'eau en hiver mais s'assèche à l'été :

 

IMGP6420

 

La crassule de Levaillant, une plante peu spectaculaire...mais rare et protégée (photo : Yann C)

 

On a retrouvé dans cet endroit quelques céphales, ce papillon peu fréquent en Bretagne, présent dans quelques secteurs de landes :

 

YV Capture-4Les élégants ocelles au revers des ailes du céphale (photo : Yann V)

 

Outre les animaux et les plantes, cette sortie fut aussi l'occasion d'observer des Cladonia, ces lichens des landes. Les lichens sont des organismes symbiotiques entre des algues et des champignons :

 

YV Capture-21

 

PJ DSC 0053  PJ DSC 0101
  Un petit point bota pour expliquer les différences entre deux plantes proches : la flouve odorante, commune dans les prairies (à gauche sur la photo de droite !) et la flouve aristée (à droite - photos : Patrice)

 

Voilà, ce fut un moment très sympathique, avec deux visiteurs pleins de connaissances, ce qui est une chose, et très désireux de les partager, ce qui est encore mieux ! Ajoutons à cela une bonne participation des adhérents et une journée quasiment dépourvue de pluie, ça fait donc une sortie réussie !!!

 

Merci à tous,

 

Yann

 

PS :  de nombreuses photos furent prises ce jour-là ; je n'ai pu en mettre que certaines (sinon ce compte-rendu aurait été beaucoup plus long !) ; je ferai bientôt un album que je mettrai en ligne, avec plus de photos !

Repost 0
Published by Yann - dans Actions
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 13:57

Petite visite ce matin pour  voir quelques points bota ; nous n'étions pas très nombreux (ce fut une sortie de Yann).

 

Un premier point sur une station de renouée du Japon, une plante invasive posant de gros problèmes dans beaucoup d'espaces naturels et semi-naturels en Bretagne (et ailleurs). La station est située à Cossinade, sur la droite de la route lorsqu'on sort de la 4 voies en direction de Saint-Thurial (au pied du panneau St Thurial / Baulon) :

 

 

IMGP6271 petite

 IMGP6270 petite  IMGP6272 petite

Détail des feuilles (à gauche) ; vue de la station (au centre) ;

le brun du tircis ressort bien sur le vert tendre des feuilles de renouée (à droite) !

 

La renouée du Japon a une dynamique de développement extrêmement rapide et puissant ; j'en ai vu qui avaient poussé à travers une dalle de béton qu'on avait coulée dessus pour tenter de l'éradiquer ! Elle traverse pareillement le bitume. C'ets par ailleurs une plante qui est capable de régénérer un individu à partir d'un simple fragment de quelques centimètres, pour peu qu'il contienne un noeud à partir duquel elle pourra faire se développer des radicules. Elle est principalement propagée par les remblais (notamment lors de projets routiers, mais pas uniquement) et les cours d'eau (il n'y a qu'à aller aux étangs d'Apigné ou sur la promenade des Bonnets rouges, entre autres, à Rennes, pour en voir). Si vous voulez la repérer pour pouvoir indiquer des stations futures, allez-y vite ! Je vais téléphoner aux services techniques de la mairie pour qu'ils s'en occupent la semaine prochaine. Pour en apprendre plus : http://www.cbnbrest.fr/site/pdf/renouee.pdf

 

La station de crassule de Levaillant est toujours bien là, dans des cuvettes très localisées, avec un peu de sol qui se gorge d'eau en hiver et sèche dès les beaux jours.

 

IMGP6279 petite

 

En allant chercher les stations de glaïeul, parmi les petites arnoseris et les ornithopes, un grillon (madame) est venu nous saluer ; elle était attachée à mon bras au point d'avoir du mal à me lâcher !

 

IMGP6283 petite

 

Patrice nous a signalé hier la présence de deux huppes fasciées à Cossinade (cf. son site : http://www.photonum.net/pages/faune/photos-d-oiseaux/huppe-fasciee.html), ainsi qu'un rapace identifié ensuite comme une bondrée apivore.

 

rapace-0001 photonumBondrée apivore (photo P. Julaud) : tête petite grisâtre évoquant le pigeon ou la poule,

queue barrée de noir aussi longue que la largeur des ailes

Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:27
Pour cette troisième soirée destinée au comptage des crapauds calamites, les températures nettement plus élevées (10° à 12° environ) et très peu de vent, ont permis la rencontre d'un nombre conséquent d'individus.
En effet les 6 personnes présentes ont pu  compter au total 99 crapauds calamites.
Les six observateurs se sont divisés en deux groupes de trois. Le trio dont faisaient partie les deux membres de l'association a eu la chance d'en dénombrer 94 avec de nombreux amplexus sur le secteur de Foutel.
crapaud calamite-0008 photonum  crapaud calamite-0012 photonum

Belle soirée avec concert de rainettes verte, quelques pontes de grenouille agile, des crapauds commun et des grenouilles vertes.
Patrice
Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 21:49

La seconde soirée consacrée à la recherche du crapaud calamite, cette fois-ci avec Bretagne Vivante, a permis de dénombrer 11 individus. Hélas, les trois groupes formés par les 13 participants n’ont pas tous été chanceux. Deux groupes seulement ont vu cette espèce dont un, a concentré la majorité des effectifs. Le temps particulièrement venteux créant un effet houle et l’importante hauteur du niveau d’eau semblent être à l’origine du faible nombre d’individus observés.

 

crapaud calamite-0005 Photonum

 

Mis à part cette espèce, une rainette arboricole, 4 crapauds communs dont un mort et 4 grenouilles agiles ont été vus.

 

P1020147  crapaud commun-0003 photonum

 

 

Et pour ceux qui ont tendu l’oreille, de nombreuses foulques et quelques canards dont des siffleurs ont trahi leur présence par des cris bien caractéristiques. 

 

Marine

 

PS : les photos sont de Marine (rainette) et de Patrice (crapaud commun et crapaud calamite). Y.

Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 09:15

Salut à tous,

 

la soirée de mardi fut, du point de vue des calamites, un échec, puisque nous n'avons pas vu l'ombre d'une bestiole ; Bretagne Vivante n'avait donc pas tort d'annuler cette sortie de comptage, même si on aurait aimé être prévenus avant !

 

Par contre, nous sommes retournés voir la mare sur laquelle nous avons travaillé dimanche. Et là, l'observation de quelques tritons marbrés (au moins deux mâles et une femelle) a permis de sauver un peu la soirée, en particulier pour les gens qui n'en avaient pas encore vu (merci Marine pour la photo).

 

marbrémarine

 

Morale de l'histoire : les travaux effectués dimanche ont permis de sensiblement améliorer les conditions pour l'observateur ! Et il est possible aussi (on va se garder de triomphalisme) que le fait d'avoir permis à plus de lumière d'arriver à la surface de l'eau permette à celle-ci de se réchauffer, surtout dans la partie est de la mare, moins profonde, et que les bestioles en profitent (ce qui était l'objectif).

Repost 0
Published by Yann - dans Obs
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 16:00

Salut à tous !

 

ce blog, resté inactif depuis bien longtemps, se remet en ordre de marche pour faire un compte-rendu du chantier d'hier matin !

 

Nous étions sept à braver les températures négatives de ce matin de début de printemps : Catherine,Guillaume, Olivier et Marie, Marine, Michel et moi. Ce nombre de bras conséquent nous a permis d'avancer rapidement ! En une heure et demi, nous avions dégagé l'accès sur un côté de la mare, coupé les saules que les gens chargés de l'entretien de la ligne EDF intervenus (avec une gande subtilité...) il y a quelques semaines avaient laissé, et fait quelques tas de bois pour permettre à quelques tritons palmés et salamandres de s'abriter de l'automne au printemps. Quelques photos :

 

IMG520p IMG522p  IMG525p  IMG521p

 

La mare vers la fin du chantier :

 

 

IMG526p

 

et une spéciale dédicace à Marie pour ses bottes à fleurs et son bonnet péruvien :

 

IMG524p

 

Comme le chantier était à peu près fini vers 10h30, on a profité du temps qui nous restait dans la matinée pour aller chercher les plaques à reptiles que Bretagne Vivante nous prête pour les disséminer sur la commune dimanche matin prochain. En passant, ça nous a permis de contacter deux fauvettes pitchou, dont un mâle bien territorial !

 

A bientôt et merci aux courageux du dimanche matin !

 

Yann

Repost 0
Published by Yann - dans Actions
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 22:06

Bonjour à tous,

 

et bienvenue à nos nouveaux adhérents, rencontrés soit au forum des associations :

 

ANSTforum

 

 soit peut-être également dans les différents commerces de Saint Thurial par le biais de l'expo :

 

ANSTmediatheque

 

Nous nous retrouverons bientôt pour discuter conccrètement des orientations de l'asso, et de ce que nous pourrons accomplir ensemble.

 

A bientôt !

 

Yann

Repost 0
Published by Yann - dans Actions
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 08:10

Bonjour à tous, de retour après une (trop) longue absence pour vous annoncer l'exposition de l'association sur l'ensemble du mois de septembre à Saint Thurial, à la médiathèque, la boulangerie et l'épicerie !

 

Voici l'affiche :

 

affiche3

Au plaisir de vous y voir !

Repost 0
Published by Yann - dans Actions
commenter cet article

L'ANST

L'association Nature à Saint Thurial est un

regroupement de naturalistes, et plus

généralement de personnes

qui s'intéressent à la nature.

Pour en savoir plus, c'est ICI.

Autres liens

Blog de Michel

Blog de Yann

Concernant les publicités

Pour certaines personnes venant rendre visite à ce blog,

des publicités peuvent apparaître.

Nous n'en sommes pas solidaires. Pour ceux qui le

souhaitent, il existe des moyens pour éviter d'être

envahis pas les annonceurs, comme, par exemple,

Adblockplus : https://adblockplus.org/fr/